Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà passé le temps du beaujolais, fini les catherinettes, oublié tous les saints et rendez-vous à l’année prochaine pour une autre célébration de l’armistice.
Depuis quatre ans que j’écris, je m’étais fait une promesse, celle de sortir un livre alors que le breuvage tout neuf coulerait dans nos gosiers. Challenge perdu cette année. Je ne saurai jamais s’il avait plutôt goût de fraise ou de banane. En moi-même je me dis qu’il avait peut-être ce « petit goût de pomme » et que « je connais une polonaise… »(à voir ici).
A l’ouest rien de nouveau donc, pas de énième épisode, pas de nouveau commentaire, pas de chronique de blogueur ou blogueuse, pas de nouvelle version, pas de volume nombre N, pas de place au top machin chose, et pas de promotion.

That's life !
Je disais donc : à l’ouest rien de nouveau, nil novi sub sole, mon prochain bouquin, qui devait sortir en décembre (dead line), doit sortir incessamment sous peu, il est dans ma tronche depuis bientôt trois ans, sortira peut-être bientôt, mais je sens que je vais avoir un problème avec le titre, avec la couv, et comme je suis la plus grande farce de la littérature, je reste quand même très déçue par moi-même et… zut, je ne sais plus ce que je voulais vous dire. Si, je sais, le dernier commentaire sur Amazon pour Kevin a mis la barre très haut… pffffffff
A part ça, j’ai quand même lu un peu cette semaine, en numérique, ben oui finalement, c’est bien le numérique quand on vient de prendre sa retraite, vu qu’à la fin du mois, on se demande ce qu’on va bien pouvoir faire avec le montant du découvert sur le compte bancaire, et qu'en plus, quand on vieillit et que l’on cumule quelques handicaps (bon là je m’arrête sinon je vais vous raconter tous mes malheurs)... Alors, cette semaine, j’ai lu avec plaisir Sébastien Chevrey, Manou Fuentes, Claude Colson et aussi vue Chris Simon (ce n'est pas la prelmière fois et c'est toujours avec plaisir), la rédac’chef du Mag des indés à l’occasion de la sortie de la 34e revue de la Rue Saint Amboise, dans le 18e arrondissement de Paris, revue dédiée à des nouvellistes de talent.

Et je ne sais toujours pas quel goût a le beaujolais de cette année 2014 !

Tag(s) : #Parfois je m'interroge

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :